Passage de LMNP à LMP : quand devient-on LMP ?

Le passage de LMNP à LMP ne se contrôle pas. Cependant, certains événements le caractérisent. Vous êtes loueur en meublé non professionnel et vous souhaitez passer au statut de professionnel, mais vous ne savez pas à quel moment ? Ces informations peuvent vous être utiles.

Remplir les conditions d’éligibilité

Pour passer de LMNP à LMP, des conditions nécessaires sont à remplir. De ce fait, vous devez avoir des revenus issus de la location meublée supérieure à 23 000 euros par an. L’ensemble de ces loyers se doit aussi d’être supérieur aux autres types de revenus que vous générez. Notez que ces autres revenus regroupent les bénéfices commerciaux et non commerciaux, les bénéfices agricoles, les pensions de retraite, les salaires, les rentes viagères, etc. Alors, n’oubliez pas de les comptabiliser.

A voir aussi : Faut-il plutôt louer ou acheter des bureaux ?

Passer de LMNP à LMP

Même si vous ne pouvez pas passer d’un statut à l’autre comme vous le désirez, certains changements peuvent survenir et vous le permettre. On compte, par exemple, deux événements qui peuvent vous amener à passer au régime de loueur en meublé professionnel. L’augmentation des revenus à plus de 23 000 euros de loyer sur une année favorise ce changement par exemple. De même, lorsque survient une baisse de vos autres activités par rapport à vos loyers, vous obtenez le statut de LMP.

A lire en complément : Dimensions standard d'un mobil home : longueur et largeur expliquées

Les impacts du passage du statut de LMNP à LMP

Lorsque vous êtes reconnu en tant que loueur en meublé professionnel, vous devez faire face à certaines conséquences. Tout d’abord, en LMNP, les charges qui découlent de la location sont extraits des revenus locatifs sur 10 ans. Par contre, avec le statut de LMP, cette durée est ramenée à 6 ans. Cependant, vous avez la possibilité de mettre ces charges sur le compte de l’ensemble de vos revenus, les charges.

Ensuite, vous bénéficiez d’exonération d’impôts sur vos plus-values. Cela n’est possible que lorsque vous êtes en LMP depuis plus de 5 ans et que vos revenus annuels dépassent les 90 000 euros sur 2 ans. Notez qu’en LMNP, cette exonération n’a lieu qu’après 30 ans de détention du bien immobilier.

Par ailleurs, vous ne payez pas non plus d’impôts sur la fortune immobilière. Ce qui est très avantageux pour vous. Cependant, vous êtes dorénavant sous le régime réel. Ici, la comptabilité doit se faire sans erreurs. Il est alors recommandé de faire appel à un professionnel comme un expert-comptable.

En somme, il est possible de passer de LMNP à LMP lorsque vos revenus locatifs annuels dépassent les 23 000 euros. Aussi, le total de vos autres sources de revenus doit être inférieur à ce montant.

Les avantages fiscaux du statut LMP

Le statut de Loueur en Meublé Professionnel présente plusieurs avantages fiscaux intéressants. Tout d’abord, les revenus locatifs issus des biens immobiliers meublés ne sont pas considérés comme des revenus fonciers mais plutôt comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Cela signifie que ces derniers sont soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie BIC plutôt qu’à celui sur les revenus fonciers.

Lorsque vous êtes LMP, vous pouvez choisir entre deux régimes fiscaux différents : le régime micro-BIC ou le régime réel. Si vos recettes annuelles sont inférieures à 70 000 euros hors taxes, vous pouvez opter pour le régime micro-BIC qui permet une réduction automatique de charges. En revanche, si vos recettes annuelles dépassent ce montant, il est obligatoire de se tourner vers le régime réel. Ce dernier offre la possibilité de déduire toutes les charges liées aux investissements immobiliers ainsi que les charges courantes telles que l’électricité et autres frais annexes.

Il est possible en tant que LMP d’amortir la valeur du bien immobilier loué ainsi que celle du mobilier présent dans ce dernier grâce au principe comptable appelé « amortissement ». Cette mesure fiscale avantageuse permet alors de diminuer significativement ses impôts avec un effet véritablement optimisé lorsque l’on est propriétaire depuis plusieurs années.

Le statut de LMP offre la possibilité de déduire les intérêts d’emprunt liés à l’acquisition du bien immobilier sur vos revenus locatifs. Cette déduction peut alors permettre de réduire son imposition.

Passer en tant que loueur en meublé professionnel est une solution intéressante fiscalement parlant. Pensez à bien prendre conseil auprès d’un expert-comptable ou d’un fiscaliste pour éviter toute erreur et connaître toutes les implications et spécificités liées à ce changement de statut.

Les obligations comptables et administratives pour les LMP

Le statut de Loueur en Meublé Professionnel (LMP) présente des avantages fiscaux intéressants, mais il implique aussi des obligations comptables et administratives spécifiques. En effet, en tant que LMP, vous devez tenir une comptabilité régulière. Cela signifie notamment qu’il est primordial de se faire accompagner par un expert-comptable ou un avocat spécialisé dans l’immobilier locatif. Ce dernier pourra vous aider à mettre en place une comptabilité rigoureuse et à répondre aux différentes obligations légales afin d’éviter tout risque de redressement fiscal.

Le passage du statut de LMNP à celui de LMP peut s’avérer très bénéfique sur le plan fiscal, mais il implique aussi certaines responsabilités et obligations en termes comptables et administratifs. Pensez à bien prendre conseil auprès d’un professionnel avant toute prise de décision.