Comment fonctionne le FSL (Fonds de Solidarité Logement) ?

Le Fonds de Solidarité Logement est un dispositif destiné aux personnes ayant des difficultés de logement. Il aide ces dernières à prendre en charge leur assurance habitation ou leur dépôt de garantie. Elles bénéficient également d’une aide au paiement de factures et aux impayés de loyer. Découvrez alors dans cet article l’essentiel sur le fonctionnement du FSL.

Qu’est-ce que le Fonds de Solidarité Logement ?

Le fonds de solidarité logement est une aide au logement, tout comme l’APL. En tant qu’une aide sociale, il vise à venir en aide aux familles en difficultés financières notamment celles qui ne peuvent gérer les dépenses relatives à leur logement. Il peut s’agir d’un logement privé, public, meublé ou non. Quoi qu’il en soit, il faut noter que l’aide FSL s’accorde selon la composition des familles en question. De plus, le montant du FSL et les conditions de ressources dépendent des départements d’octroi.

Lire également : Résilier assurance de crédit immobilier : ce qu'il faut savoir

Qui peut bénéficier d’une aide FSL ?

Le FSL s’adresse à tout le monde, mais particulièrement aux :

  • Locataires ;
  • Sous-locataires ;
  • Personnes hébergées à titre gratuit ;
  • Propriétaires occupant le logement concerné par l’aide ;
  • Personnes habitant un foyer en tant que résidence principale.

Quelles sont les différentes aides FSL dont vous pourrez bénéficier ?

Il existe plusieurs aides qui s’accordent dans le cadre du FSL. Ces dernières sont relatives aux frais avant l’entrée dans le logement et les frais engendrés par l’occupation des lieux.

A découvrir également : Quel montant prêt Action Logement demander ?

Les aides pour l’accès logement

Au nombre des aides pour l’accès logement, on a :

  • Le paiement des frais d’agence ;
  • La prise en charge des frais liés au déménagement ;
  • La prise en charge des frais dus à l’ouverture des compteurs ;
  • Le paiement du premier loyer ;
  • La prise en charge du dépôt de garantie ;
  • La prise en charge des frais de mobilier tels que les matelas, les chaises et les tables ;
  • La caution auprès du propriétaire du logement.

Les aides pour le maintien dans le logement

Les aides pour le maintien dans le logement sont :

  • Le cautionnement ;
  • Le remboursement des frais de procédure qui pourraient entraîner des dettes impayées ;
  • La prise en charge des charges locatives et des impayés de loyer ;
  • L’aide au règlement de factures impayées : gaz, téléphonie, eau, électricité.

Par ailleurs, il faut noter que le montant prévu pour la prise en charge de ces aides varie en fonction des départements. Cependant, le FSL peut être une subvention, c’est-à-dire, une aide non remboursable. Dès que vous éprouvez des difficultés financières, vous pouvez donc solliciter les services d’un travailleur social pour vous suivre dans le plan d’apurement. Tout de même, sachez que le dépôt de garantie par le FSL vous sera restitué lorsque vous serez prêt à quitter le logement.

Pour faire une demande FSL, vous devez vous adresser à votre Conseil Départemental ou à votre CAF. L’ADIL peut également vous aider à effectuer ladite demande et constituer votre dossier FSL.