Quelle est la taille minimum pour une chambre ?

Les chambres sont l’une des pièces dans lesquelles nous passons le plus de temps. Elle est personnelle et doit tout au moins permettre de disposer d’un espace surtout idéal en termes de superficie. Toutefois, savez-vous que la loi définit une taille minimum pour les chambres d’une maison ? Eh bien, oui ! Voici alors la réglementation en ce qui concerne la taille minimale d’une chambre.

Chambre : surface minimum

Dans son décret n°2002-120 du 30 janvier 2002, relatif aux caractéristiques du logement décent, le gouvernement français prévoit plusieurs critères. Ces derniers concernent les caractéristiques d’une habitation qu’on peut qualifier de décente. Cela a permis de réglementer la location de chambres qui n’apportent pas le confort.

A découvrir également : Comment régler son loyer impayé ?

Ainsi donc, ce décret stipule que dans tout habitat, une chambre principale doit avoir une superficie minimale de 9 m². De plus, la distance qui sépare le plafond du sol doit être d’environ 2,20 mètres. Par ailleurs, le volume de la chambre doit faire environ 20 m³.

Toutefois, depuis 2002, cette norme a connu quelques modifications et ajustements. Ainsi, il existe un règlement sanitaire qu’il faudrait consulter dans chaque département lorsqu’on veut signer un bail. La superficie minimale de la chambre pourrait aller à 12 m².

A lire également : Comment contourner l’assurance pour loyer impayé ?

Surface habitable minimum : cas particuliers

On rappelle que la surface mentionnée plus haut concerne uniquement la pièce dite principale. Par conséquent, il est tout à fait possible d’avoir des pièces d’une superficie inférieure à celle autorisée (9 m²).

Par ailleurs, on distingue des cas particuliers. En réalité, votre chambre est-elle la seule pièce qui constitue l’habitation ou le logement ? Alors, elle doit respecter la superficie minimale afin d’être qualifiée de chambre décente. De même, elle doit avoir le volume et la hauteur de plafond exigé.

En outre, si la pièce est distincte de celle principale, elle peut ne pas respecter le principe du logement décent. La loi ne stipule rien à propos.

Comment adapter la superficie de la chambre à l’occupant ?

Vous voulez respecter la taille minimale réglementaire pour votre chambre à coucher ? Cela est plus facile que vous le pensez. En effet, il suffit de prendre en compte 3 critères à savoir :

  • Le temps à y passer ;
  • L’âge de l’occupant ;
  • Les activités.

Par exemple, pour les adultes, en l’absence de bureau ou de meubles de rangements la pièce servirait de chambre à coucher. Elle peut toutefois permettre de faire des activités telles que la lecture ou la méditation. Par conséquent, cette pièce aurait alors une taille pas trop grande, mais suffisante pour le déplacement vers le lit.

En revanche, la chambre d’un enfant doit avoir une assez grande taille afin qu’on y dispose le nécessaire pour l’enfant. Il peut entre autres s’agir de la commode, d’un bureau pour ses tâches et d’un lit pour son repos. De plus, l’enfant doit également disposer d’un espace qui va lui permettre de faire ses activités de loisirs. En outre, la pièce doit avoir une taille qui permet de ranger ses jouets.