Les meilleurs endroits pour trouver un appartement à louer pendant le chômage ?

Le chômage est une période défavorable pour un travailleur. Il s’agit d’une situation qui peut conduire à un manque de ressources financières, un réel défi à relever lorsqu’on recherche parallèlement un logement. Heureusement, il existe plusieurs solutions pour vous aider dans ce cas à obtenir un toit sous lequel dormir. Que peut-on en savoir concrètement ? Réponses dans cet article.

Où trouver un appartement à louer pendant le chômage ?

Pour trouver un appartement à louer pendant le chômage, rendez-vous auprès des particuliers ou des sociétés civiles immobilières familiales. Pour contacter ces derniers, vous avez la possibilité de vous rendre sur des sites spécifiques. Parmi ceux-ci, on a leboncoin.fr. En effet, ce site vous propose plusieurs offres de location. Pendant que vous y êtes, accédez à la catégorie Immobilier puis à la sous-catégorie location. Indiquez ensuite vos critères de recherche et lancez la recherche. Une fois les résultats affichés, cliquez sur Particuliers pour voir les offres des particuliers souhaitant louer leurs appartements en direct.

A découvrir également : Comment régler son loyer impayé ?

Cependant, contacter un particulier sur leboncoin.fr ne donne pas la garantie que celui-ci acceptera immédiatement votre dossier. Plutôt, ce dernier sera beaucoup plus disposé à vous écouter, ce qui n’est pas toujours le cas avec les agences immobilières. De plus, en présentant une attestation de possible caution bancaire, le particulier peut être rassuré.

En dehors du boncoin, il existe également d’autres sites où trouver une offre de location d’appartement sans emploi. Entre autres, on a pap.fr, un raccourci de particulier à particulier, qui vous permet de trouver des logements en location directe. On a aussi paruvendu.fr dont le fonctionnement est similaire à leboncoin.fr.

A lire également : Comment contourner l’assurance pour loyer impayé ?

Comment faire accepter votre dossier de location sans avoir un emploi ?

Il est possible que votre dossier de location soit rejeté, surtout si vous ne disposez pas d’un emploi. Voici quelques astuces pour augmenter vos chances d’acceptation :

Préparer un bon dossier de location

La première étape consiste à constituer un bon dossier de location qui sera présenté à votre potentiel propriétaire. Parmi les documents qui doivent y figurer, on a : la copie de votre pièce d’identité et vos anciennes quittances de loyer. Ces pièces vous permettront de justifier votre sérieux quant au paiement de loyers, notamment si vous aviez été locataire. Si vous recourez à un garant, il faudrait que celui-ci fournisse certaines pièces. Notamment, on peut citer la copie de la carte d’identité et les trois derniers bulletins de salaire.

Choisir un garant

Le choix d’une caution est un aspect important pour faire accepter votre dossier de location. En effet, cela constitue une garantie supplémentaire s’il arrivait que vous vous retrouviez dans une situation d’insolvabilité. De fait, le garant à choisir, peut être une personne morale, un employeur ou une entreprise, ou une personne physique. Dans l’un ou l’autre des cas, il faudrait que votre garant remplisse les critères de solvabilité qu’exige votre bailleur. Il doit, entre autres disposer de revenus stables et de ressources suffisantes pour répondre.

Notons que l’option du garant est exigée pour les profils étudiants. Cependant, il n’est pas toujours facile de trouver un garant qui réponde à tous ces critères. Dans ce cas, vous pouvez opter pour les solutions suivantes :

  • Recourir à la garantie visale d’action logement : pour bénéficier d’une couverture d’impayés allant jusqu’à 36 mois ;
  • Solliciter un organisme garant privé: une meilleure alternative si vous n’êtes pas éligible à la garantie visale ;
  • Opter pour la caution bancaire: une solution très avantageuse pour le bailleur. Elle permet en effet à ce dernier de percevoir son loyer dès qu’il déclare un premier impayé.

Intégrer une colocation

En lieu et place d’un garant, vous avez la possibilité d’intégrer une colocation si vous recherchez un logement pendant le chômage. Pour le faire, rendez-vous sur les plateformes qui y sont spécialisées telles que La carte des colocs, Roomster ou encore Appartager. Avec cette option, le loyer vous revient à un faible coût. Par ailleurs, en dehors de ces solutions, vous pouvez vous tourner vers les offres en direct avec le propriétaire. Vous pouvez également déposer votre dossier sur certains sites de mise en relation avec des propriétaires ou faire des concessions sur l’appartement.

Quels sont les dispositifs d’aide à l’aménagement de l’État ?

Plusieurs dispositifs d’aide à l’aménagement sont mis en place par l’État pour vous aider à financer une location. Parmi ceux-ci, on a :

  • L’avance Loca-Pass ;
  • L’aide Mobili-Pass ;
  • L’aide Aide Mon Job ;
  • L’aide Mobili-Jeune ;
  • Les aides personnalisées au logement: ces dernières sont versées tous les mois ;
  • La prime de déménagement et de la Caisse d’allocations familiales : elle est accordée aux familles nombreuses.